• ban-bourgogne-cooperation

Au fil de l'eau / Episode # 01 - Le Parc Naturel Régional du Morvan : moteur de son territoire dans le domaine de l'eau et de la coopération internationale

A l'occasion de la journée mondiale de l'eau, samedi 22 mars, le réseau bourgogne coopération lance la web-série "Au fil de l'eau : les acteurs bourguignons s'engagent à l'international", pour promouvoir les initiatives de coopération menées dans le domaine de l'eau et de l'assainissement et vous informer sur nos moyens d'action pour favoriser l'accès à l'eau potable dans le monde.

Le premier épisode de cette série est consacré à l'action menée par un établissement public, le Parc Naturel régional du Morvan. Engagé au Kenya aux coté de l'association Solidarités International pour favoriser l'accès à l'eau potable et développer les pratiques d'hygiène, son ambition est également d'ouvrir toutes les communes de son territoire à la coopération internationale.

 

Le Parc Naturel régional du Morvan

Le Parc Naturel régional (PNR) du Morvan est un regroupement de 117 communes. ll comprend une population de 51 137 habitants. C'est un espace situé à cheval sur les 4 départements bourguignons (Saône et Loire, Nièvre, Côte d'or, Yonne) et il existe depuis 1970. Parmi les 45 Parcs Naturels Régionaux, il fait partie des plus anciens. Il est le seul de la Région bourgogne.

Son activité s'oriente principalement autour de 3 axes :

La mise en place d'actions pour la gestion et la préservation des patrimoines culturels et naturels,

Le soutien à la dynamique économique du territoire via une valorisation des produits et ressources du territoire en favorisant le développement durable,

Le développement d'un territoire vivant et solidaire en assurant des partenariats actifs et une transmission du savoir au Morvan.

 

Son engagement

Le PNR du Morvan  choisi de soutenir un projet qui a pour objectif de renforcer durablement l'accès à l'eau potable et à l'assainissement et de développer les pratiques d'hygiène dans une partie du Kenya.

Grâce à la loi Oudin-Santini, lui autorisant à dédier une partie de son budget a des actions de coopération internationale pour favoriser l'accès à l'eau et à l'assainissement dans le monde, le PNR du Morvan a consacré 8000 € à un programme d'action de solidarité internationale. Cet engagement financier a permis de mobiliser la somme conséquente de 92000€ auprès de l'Agence de l'eau Seine Normandie.

Cet investissement répond également à un objectif de démultiplication et de développement local : inciter les collectivités territoriales membres du PNR à utiliser la loi Oudin-Santini, leur démontrer que la mise en place de projet de ce type est accessible à tous et que des organisations comme le PNR peuvent les accompagner, et plus largement à se mobiliser autour de projets de coopération internationale pour favoriser l'ouverture au monde de leus habitants et de leurs organisations.

 

Le projet soutenu

Le PNR du Morvan a soutenu financièrement un projet mené au Kenya par l'association française « Solidarités international » a permis de :

Réhabiliter les sources et le réseau d'eau de la ville de Gataab,

Relancer un comité de gestion du réseau d'eau,

Construire des blocs de latrines dans les écoles de North Horr et des latrines partagées pour les ménages,

Promouvoir l’hygiène avec l'organisation d'une campagne de changement des comportements dans l’ensemble des villages et des écoles de la zone du projet,

 

Ses partenaires

Communautés bénéficiaires du projet (8%),

Parc Naturel du Morvan / Agence de l'Eau Seine Normandie (25%),

Union Européenne (34%),

Fonds Suez Environnement initiatives (33%).

 

Coût total du projet

400 000 € )

Seulement 8000 € provenant du PNR du Morvan

 

A retenir

Malgré un faible budget, le PNR du Morvan a pu mettre en place un projet de grande ampleur. Tout en permettant aux habitants et aux organisations de son territoire de s'engager à l'international et de découvrir de nouveaux modes de fonctionnement, il permet à différentes populations victimes des désastres climatiques de bénéficier de son expertise pour améliorer les conditions d'accès à l'eau potable.

 

 latrine VIP

 (Crédit Photo : Association Solidarités international)

 


 

Logo Parc Morvan Entretien avec Véronique LeBourgeois - Chargée de mission eau et assainissement au Parc Naturel régional du Morvan

 


 

Bourgogne coopération : Pourquoi le Parc Naturel du Morvan a appuyé un projet de coopération dans le domaine de l'eau ?

Véronique LeBourgeois : Le Parc Naturel régional du Morvan accompagne les communes et les collectivités dans des programmes d'action sur l'eau en partenariat avec les Agences de l'Eau. Le but est de soutenir un projet d'accès à l'eau potable mais surtout de faire connaître la loi Oudin-Santini. Les collectivités ignorent qu'elles peuvent le faire, que cela mobilise les fonds des Agences de l'eau.

 

Bourgogne coopération : Allez-vous continuer d'accompagner ce projet ?

Véronique LeBourgeois : Nous avons pu mobiliser 8000 € grâce un reliquat sur une action en 2013. Il ne sera pas possible de continuer chaque année et pour l'instant il n'y a pas d'autres actions qui sont prévues.

 

Bourgogne coopération : Savez-vous si d'autres communes présentes sur le territoire s'appretent mobiliser la loi Oudin-Santini ?

Véronique LeBourgeois : A notre connaissance, il n'y a pas encore d'action prévue pour l'instant par des communes sur le territoire du Parc Naturel régional du Morvan...

 

Bourgogne coopération : Quel freins avez-vous rencontrés dans la participation à ce projet ?

Véronique LeBourgeois : L'association Solidarités international a présenté le projet au Kenya qui correspondait à nos attentes, mais il fallait aussi que le projet puisse répondre aux règles d'éligibilité de l'Agence de l'Eau Seine Normandie pour que notre financement puisse faire levier sur le financement de l'Agence. Dans cette période de crise budgétaire, les élus ont insisté pour que l'on explique que l'argent engagé sur ce projet de coopération venait d'un reliquat sur un projet global lié à l'eau. Ils ontégalement été intéressés pour que le Parc Naturel régional du Morvan joue un rôle d'exemple pour la Loi Oudin-Santini.

 

Bourgogne coopération : Selon vous, comment les collectivités locales du Parc Naturel régional du Morvan peuvent s'engager dans des projets de solidarité internationale ? 

Véronique LeBourgeois : Les collectivités ayant une compétence en eau potable et assainissement peuvent toutes utiliser la loi Oudin-Santini pour dédier jusqu'à 1% de leur budget pour des projets de coopération. Cela peut se concrétiser par un simple soutien financier, mais cela peut aussi être un partenariat ou un échange de compétence sur le long terme.

 

Bourgogne coopération : En résumé, les collectivités territoriales du Parc Naturel du Morvan peuvent vous contacter pour en savoir plus et bénéficier de votre expérience. Merci pour vos réponses, encore félicitation pour votre projet et bonne continuation.

 

Mars 2014 - Propos recueillis par Valérian GATTI

 reservoir 50m3

 (Crédit photo : Association Solidarités international)

Pour plus d'informations


 

Site du Parc Naturel Régional du Morvan

Site de l'association Solidarité International

Vous menez un projet de coopération dans le domaine de l'eau, n'hésitez pas à nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour en savoir plus sur les projets de coopération menés dans le domaine de l'eau et de l'assainisement en bourgogne, rendez-vous sur la page Eau & assainissement