Actualités
  • ban-bourgogne-cooperation
mercredi, 19 novembre 2014 11:59

Les agricultures familiales au coeur de la Semaine de la solidarité internationale

Thème phare de l'année 2014, les agricultures familiales sont le sujet de nombreux événements de la Semaine de la solidarité internationale. 

 

Le point de vue de Jean-Michel THOMAS (Comité de jumelage coopération de Quetigny - Bous - Koulikoro, et membre du conseil d'administration de bourgogne coopération) :

En proclamant 2014, « année internationale de l’agriculture familiale », l’ONU a ouvert un débat sur le mode d’organisation de l’agriculture. Cette thématique trouve aujourd’hui son point culminant avec la semaine de la solidarité internationale et le festival du film « Alimenterre ». Ce dernier est porté par le CFSI (comité français de solidarité internationale) qui a fait du soutien à l’agriculture familiale, l’essentiel de son programme « nourrir le monde ». En bourgogne, le thème des prochaines assises régionales de la solidarité internationale organisées par le Conseil régional sera : « l’agriculture familiale au cœur du développement durable des territoires ».

L’agriculture familiale regroupe « les formes d’organisation de la production agricole caractérisées par des liens organiques entre la famille et l’unité de production et par la mobilisation du travail familial excluant le salariat permanent » (CIRAD, 2013). Elle coexiste avec deux autres modèles, l’agriculture patronale et l’agriculture entrepreneuriale. La taille des exploitations pas plus que leur niveau d’intensification ni leur mode de production ne sont des critères déterminants.

Dans le monde, 40% de la population active travaille dans l’agriculture et l’écrasante majorité des actifs agricoles est le fait des agricultures familiales. Ces dernières assurent l’essentiel des productions alimentaires de base (céréales, tubercules et plantains). Elles sont donc les garantes de notre alimentation, aujourd’hui comme demain. Pourtant, la grande majorité des personnes souffrant de malnutrition (70%) travaillent dans l’agriculture mais elles ne parviennent pas à tirer de leur travail de quoi nourrir leurs familles.

En soutenant les agricultures familiales, c’est notre avenir que nous garantissons ! A condition, bien entendu, que nous leur permettions d’améliorer leur niveau de revenus. Cela passe sans doute par des innovations mais aussi par des politiques publiques. Une nouvelle vision de notre coopération semble nécessaire, elle se doit d’être sociale et solidaire notamment en matière de financement.

 

Les événements à venir :

Exposition « Les agricultures familiales : une chance pour la planète » :

Exposition éditée par le CIRAD (Centre de coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le développement), en partenariat avec l'agence française de développement et l'institut français.

Installation du 17 au 21 novembre dans la galerie marchande de Carrefour (Quetigny)

Installation du 22 au 23 novembre à la salle Pierre Mendès-France (Quetigny)

 

Jeudi 20 novembre : Conférence-débat « L'agriculture familiale garante de l'alimentation du monde », Quetigny

Le débat sera organisé autour de plusieurs thèmes traduisant le lien continu du producteur au consommateur, du champ à la « tasse » (plat collectif en Afrique), ce lien qui est le garant de l'alimentation du monde de demain.

A 19h, un buffet sera proposé par l'Association Malienne de dijon pour démarrer la manifestation (une participation aux frais sera demandée).

 

Samedi 22 novembre : Dégustation et découverte « A la découverte des céréales équitables », Chalon-sur-Saône

Cette dégustation est l'occasion d'aller à la découverte des céréales équitables, telles que le fonio, originaire de l'Afrique de l'ouest et en particulier du Burkina-Faso. Ce rendez-vous s'inscrit comme une véritable visite du Burkina-Faso entre témoignages, dégustations et expositions d'artisanat réalisés par des artistes burkinabés de l'association Bangré Soré.

Quelque-unes de ces créations seront présentées tout au long de la semaine à la boutique Artisans du monde.

 

 

Parmi les rencontres passées sur le thème des agricultures familiales, trois ont retenu notre attention.

Ce qui a déjà eu lieu :

Lundi 17 novembre : Conférence « L' Agriculture familiale face aux changements climatiques », Chalon-sur-Saône


Organisée par AVSF (Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières), cette rencontre a réuni une quarantaine de personnes. Elle s'est ouverte sur la projection d'un documentaire réalisé par AVSF France et ses homologues belges et italiens. Il était question de présenter les diverses perceptions et les réponses d'éleveurs paysans du sud Soudan, d'Iran, et de Madagascar, au changement climatique.

Cette projection s'est poursuivie par un échange animé entre la salle et les invités. Ces derniers, Claude Girod (agricultrice et responsable de la commission internationale de la Confédération Paysanne), Marc Gauthier (responsable de la section Saône et Loire de l'Afdi), le Directeur et le Président de la maison des paysans de Tuléar (Madagascar - organisation paysanne régionale créée en 1998 en partenariat avec l'Adfi), ont répondu aux interrogations et ont soulevé des préoccupations relatives aux thèmes abordés par le documentaire.

La conservation des semences et l'amélioration variétale, les accaparements fonciers par de grands groupes industriels, et l'agro-écologie se sont inscrits parmi les principaux thèmes abordés lors du débat.

 

Lundi 17 novembre : Projection « Sans terre, c'est la faim », Ciné-Cap Vert, Quetigny

Sélectionné dans plusieurs festivals, le documentaire d'Amy Miller présente les conséquences de l'accaparement des terres dans différentes régions du monde. A travers trois pays (Cambodge, Mali, Ouganda), Amy Miller présente les conséquences (qu'elles soient sociales, environnementales, identitaires ou personnelles) de l'accaparement des terres et de l'investissement foncier de grande envergure. Narré par la comédienne Céline Bonnier, le film donne la parole aux agriculteurs touchés par la saisie de leurs terres luttant pour conserver leurs droits et leurs moyens de subsistance.

Clairement engagée en faveur de l'agriculture familiale, Amy Millet défend une agriculture raisonnée et durable, garantissant des revenus stables aux populations tout en assurant leur sécurité alimentaire.

Le documentaire, s'il affiche une vocation pédagogique et vulgarisatrice de cette problématique aurait toutefois mérité de présenter plus en détail les arguments des politiques et des grands investisseurs afin de nourrir le débat faisant suite à la projection. Ce dernier, animé par Jean-Michel Thomas (membre du Comité de Jumelage coopération et membre du CA de bourgogne coopération) et Laurent Houy-Château (Président du collectif dijonnais de la SSI et délégué local du festival Alimenterre), a par ailleurs exploré quelques pistes de réflexion sur le thème de l'accaparement des terres.

 

Mardi 18 novembre : Conférence: « Les agricultures familiales: une chance pour la planète mais des défis à relever ! », AgroSup, Dijon

En bourgogne, plusieurs organisations à vocation internationale sont concernées par les agricultures familiales. Elles sont venues témoigner de leurs pratiques de coopération avec les agriculteurs du sud pour les aider à relever les défis liés à cette forme d'agriculture et à conquérir leurs droits essentiels afin de garantir la sécurité et la souveraineté alimentaire pour tous.

L'association étudiante Agro'Logique, animée par des étudiants de l'Institut universitaire AgroSup dijon, a réuni des experts pour aborder la question des agricultures familiales dans toute leurs diversités. Animé par Yannick Sencébé (sociologue à AgroSup dijon) et initialement destiné aux étudiants d'AgroSup, le colloque a réuni plus d'une quarantaine de spectateurs dont la moitié d'étudiants.

La soirée s'est articulée autour de cinq tables-rondes thématiques :

bullet orangeLe droit à la formation, exposé par Jean-Michel Thomas (représentant du Comité de Jumelage coopération Quetigny-Bous-Koulikoro)

bullet orangeLe droit aux crédits, présenté par Christiane Riffaud, Vice-Présidente d'OIKO crédit (coopérative de crédits solidaires)

bullet orangeLes questions relatives aux droits fonciers ont été abordées par Jean-Claude Fresse (représentant de CCFD -Terre Solidaire), à travers le prisme des droits d'accès à la terre et de leurs sécurisations

bullet orangeLe droit à l'appui technique a été abordé par deux autres intervenant de l'Afdi,

bullet orangeLe droit à l'organisation des producteurs a été évoquée par Michel Prost (responsable AVSF bourgogne)

 

Le colloque s'est déroulé en présence d'Oxfam (représenté par Jean Dupraz) et d'Alimenterre bourgogne (excusé). Compte tenu de la complexité des thèmes abordés lors des tables-rondes, le colloque aurait mérité d'être organisé sur un temps plus long, afin d'approfondir les diverses problématiques.

 

Pour plus d'informations


Consultez la page de notre portail d'information consacrée à la Semaine de la solidarité internationale en bourgogne en cliquant ici

Pour tout autre renseignements, Hugo Cassagnaud (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 06.45.80.99.43) chargé de mission jeunesse et citoyenneté au sein du réseau bourgogne coopération se tient à votre disposition.

vignette ecsi

Agenda

 ◄◄ 
 ◄ 
 ►► 
 ► 
juillet 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Évènements à venir

Aucun évènement à venir pour cette catégorie