La coopération internationale
  • ban-bourgogne-cooperation

La coopération et la solidarité internationale

 

Qu'est-ce que la coopération et la solidarité internationales ?


 

La coopération et la solidarité internationales sont très souvent associées à des actions dites « humanitaires » qui nous évoquent inévitablement des interventions spectaculaires et médiatisées conduites par des organisations non gouvernementales internationales. S'il n'exclut pas ses actions, le champ de la coopération et de la solidarité internationales est toutefois beaucoup plus vaste.
 
La solidarité internationale comprend l'ensemble des actions et des attitudes menées en France ou à l'étranger, ayant pour but de favoriser une justice globale et un développement durable et solidaire à l'échelle mondiale. On distingue généralement :

 

L'aide humanitaire : elle répond à une situation de crise, généralement un conflit ou une catastrophe naturelle, à travers l'intervention rapide d'organisations internationales spécialisées. S'il a une forte connotation internationale, le mot "humanitaire" peut également désigner des actions locales (Restos du cœur, Samu social, etc.).
 
L'aide au développement : elle s'inscrit généralement sur le long terme et vise une amélioration durable des conditions de vie d'une population et son autonomie. On parle généralement d'aide au développement lorsqu'un État ou tout autre organisme vient accompagner un partenaire étranger dans la mise en place d'actions favorisant le développement d'une population donnée.

L'éducation à la citoyenneté internationale : aussi appelée "éducation au développement", c'est une démarche pédagogique dont le but est d'informer et de sensibiliser un public aux enjeux du développement et aux interdépendances économiques, sociales et culturelles des habitants et territoires de la planète. De nombreux acteurs de la solidarité internationale mettent à profit leur connaissance d'une thématique ou d'un pays dans le cadre d'actions éducatives auprès des plus jeunes.

  La coopération internationale : historiquement, elle renvoie à une politique d'aide en faveur des pays dits "en développement" mais aujourd'hui, elle désigne plus largement l’ensemble des liens établis à l'échelle internationale entre des organismes partenaires ayant défini des intérêts et des projets communs. Elle peut être scientifique, économique, culturelle, économique, etc.

  La coopération décentralisée : elle désigne les relations établies entre les collectivités territoriales et leurs groupements avec une collectivité étrangère similaire. Dans la continuité des "jumelages", elle se distingue de la coopération "centralisée" de l’État français.
                                                                                             
 
Qu'est-ce que le développement ?


La notion de développement désigne un processus favorisant l'amélioration globale des conditions de vie d'une population. On parle de développement durable lorsqu'il est économiquement efficace, écologiquement soutenable et socialement équitable.

Au delà des définitions, une amélioration des conditions de vie n'est évidemment pas perçue par tout le monde de la même manière. La notion est plus complexe qu'elle n'y paraît : alors que le Bhoutan revendique la pertinence du Bonheur National Brut, indice permettant de calculer le niveau de bonheur d'une population, d'autres se réfèrent mécaniquement au taux de croissance de l'économie et au Produit Intérieur Brut (PIB). La communauté internationale, quant à elle, se réfère à l'indice de développement humain (IDH).
 
En 2000, les Nations Unies adoptent les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) visant à réduire significativement la pauvreté dans des domaines définis communément par les Etats membres.